Sélectionner une page

Les plantes aromatiques présentent une originalité, elles produisent une substance volatile appelée essence, que l’on peut extraire sans dommage et conserver de nombreuses années de façon très pratique dans une bouteille. Cette substance contient un potentiel de réaction physico-chimique, de la vitalité, et des informations clefs sur les principes d’évolution du vivant. Cela signifie qu’elle a en son pouvoir d’agir sur toutes les dimensions des êtres vivants.

Le principe de l’essence de la plante agit par son unité, pour retrouver l’unité. C’est dans ce sens-là, dans le respect de son principe que nous intervenons comme un médiateur au service de la plante, offrant toute la place à l’œuvre alchimique pour agir, car elle sait agir à sa manière. Elle œuvre en synergie selon la loi de cohérence entre les plans physique, énergétique, spirituel.

Avec une telle affirmation s’ensuit naturellement la question du comment, comment devenir un “spécialiste” de la globalité ? Voici notre premier élément de réponse: nous avons à disposition des enseignants de référence, irréprochables, ce sont les plantes elles-mêmes. Lorsqu’on vit une rencontre en état de pleine disponibilité avec une plante, on exprime notre vécu (ainsi l’enseignant démarre sa leçon en s’exprimant à travers nos ressentis et perceptions). En poursuivant avec persévérance, dans un esprit de curiosité, avec l’expérimentation d’une huile essentielle dans toutes ses formes d’application, nous obtiendrons un jour et immanquablement une compréhension de base des principes y contenus. Le signe le plus tangible validant l’initiation offerte par l’enseignant, est toujours un profond et envahissant mouvement de joie, qui scelle un lien de confiance inaltérable avec l’entité de la plante (et le fameux enseignant devient un ami, un guide).

Retrouver l’intégralité de cet article en suivant ce lien : http://www.corpsetsens.ch/newsletters/news12.html